pendant vos vacance en Grèce visitez Ioannina, Dodone, Metsovo,Zagoria
avec WELCOME IN GREECE
agence de voyages à Athènes

 


 

Ioannina Dodone Metsovo région des Zagoria 

Ioannina
Sur les rives du lac Pamvotis, à 96 kms d’Igoumenitsa, Ioannina est la capitale de l’Epire et peut vous servir de base pour visiter la région aux intérêts multiples. Les montagnes environnantes et le paisible lac à ses pieds lui fournissent un panorama impressionnant et une certaine fraîcheur. Son architecture post seconde guerre mondiale est compensée par les petites rues plus anciennes, des alentours du lac, et sa magnifique forteresse, qui témoignent de son héritage ottoman.
A visiter à Ioannina :
- la forteresse qui correspond à la vieille ville préside au-dessus du rivage et chacun de ses angles s’orne d’un minaret. Les remparts en pierre renferment un lacis de ruelles ainsi que de vieilles maisons de style turc. La forteresse est composée de deux enceintes distinctes la plus grande étant Its Kale (citadelle intérieure.
- la synagogue
- les vestiges du hamman d’Ali Pacha
- le musée byzantin
A visiter aux alentours de Ioannina : 
- Dodone : la cité antique de Dodone site du plus ancien oracle de Grèce s’étend au pied d’une montagne à 22 km d’Ioannina. Dodone était sans doute la déité vénérée ici avant d’être supplantée par Zeus. Le culte de l’oracle était certainement pratiqué à l’époque d’Homère comme l’atteste un passage de l’Odyssée.
- les grottes de Perama : un escalier de 163 marches conduit aux grottes de Perama. Des fouilles ont permis de découvrir des peintures dédiées au culte antique d’Hadès et de Perséphone.
- Métsovo : ville très pittoresque, ce site a reçu le statut de hameau traditionnel.
- la région des Zagoria : le pays des Zagoria rassemble 46 villages. Conformément à la coutume locale, les maisons sont construites  en pierres grises provenant des montagnes avoisinantes. De loin, les villages ressemblent à d’étranges formations rocheuse géométriques, adossées humblement aux collines vertes.
Les ruisseaux qui les séparent sont enjambés par les célères ponts de pierre à deux ou trois arches d’Epire, dont le plus bel exemple se trouve dans le village de Kipi. A l’exception des villages de Monodendri, des villages de Papingo, et de Tsepolovo, cette région ne reçoit qu’une poignée de touristes chaque année, ce qui a permis aux autres vieux villages de conserver leur authenticité.