Vacances en Grèce Visite Corinthe Epidaure Nauplie

Corinthe 80 kms d’Athènes 01h00 de route
à voir : le Canal de Corinthe.
En arrivant d’Athènes il faut quitter l’autoroute (sortie Epidaure).
Le canal est long de 6kms et large de 24,6m. la colline a été sur une hauteur de 70m. Autrefois on transportait les bateaux sur des chariots du golfe de Corinthe au golfe Saronique. On aperçoit encore des traces du chemin pavé sur lequel on hissait les bateaux à l’embouchure Ouest du Canal.
Comme ce n’était pas pratique, Néron après beaucoup d’autres pensa qu’il fallait creuser un canal, il donna même le premier coup de pioche en 67, quelques 6000 esclaves achevèrent les travaux.
Le projet n’aboutit pas stoppé par la mort de Néron.
Il fallut attendre 1882 pour que le canal soit inauguré.

Nauplie : environ 01h45 mn d’Athènes

L’ancienne cité de Nauplie s’enorgueillit de ses monuments de style vénitiens, de ses citadelles, de ses plages de galets, du charme des ruelles de la vieille ville et de ses escaliers creusés dans la roche.
C’est devenu l’une des destinations privilégiées de week-end pour les Athéniens qui apprécient la quiétude de cette ville et son charme ainsi que ses multiples tavernes dispersées dans la vieille ville .
Nous conseillons selon budget soit  hôtel de charme dans la vieille ville selon disponibilité ou séjour à Tolo en bord de mer hôtel avec piscine et la mer à proximité.
 
C’est le point idéal de départ idéal pour visiter les principaux de l’Argolide.

Les visites à Nauplie :
Le fort Palamède : Ce fort du début du XVIII e siècle (à visiter le matin) est un témoignage merveilleux de la présence vénitienne. C’est un ensemble de plusieurs bastions conçus pour être indépendants les uns des autres en cas de prise par l’ennemi. Un escalier de 800 marches constituait autrefois le seul accès à la forteresse. Aujourd’hui une route permet d’y accéder.

L’Acronauplie : Les remparts de l’Acronauplie ont été fortifiés par trois conquérants successifs, les Grecs, les Francs et les Vénitiens.

Les musées : musée du Komboloi, le musée d’art populaire, le musée archéologique, le musée militaire

Les plages : la petite plage de galets d’Arvanitia ou à 7kms la plage de Tolo petite station balnéaire.
Les visites au départ de Nauplie

 Les visites au départ de Nauplie :
Tirynthe : à 4 kms de Nauplie sur la route en direction d’Argos apparaissent les ruines de Tirynthe lieu de naissance d’Hercule. C’est l’un des plus beaux sites archaiques après Mycènes. Perché sur une colline de 25m de haut Tirynthe résista à tous ses assaillants pendant la période antique jusqu’à
ce que les Argiens s’en emparent et la détruise au v eme siècle av J-C.

Mycènes : à environ 45 mn de Nauplie se situe le site de Mycènes. Les fouilles de ce site n’ont jamais cessé depuis les premières découvertes de Heinrich Schliemann il y a 130 ans.

 Epidaure : à environ 01h00 de Nauplie via une petite route qui traverse la belle nature de la région.
Comme Olympie et Delphes Epidaure était à la fois une ville et un grand centre religieux. Dès sa fondation au VI eme siècle av J-c Epidaure avait été dédiée aux dieux de la médecine, d’abord à Maléatas, une divinité chtonienne, puis à Apollon et enfin à Asclépios, guérisseur fils d’Apollon et de koronis. Sous le patronage de ce dernier Epidaure devient vite un centre dont la réputation culmine au IV eme siècle av J-C. Les vestiges des chambres d’hôpital et de l’infirmerie montrent à quel point les frontières entre la médecine, la magie et la religion étaient indistinctes dans l’Antiquité.

Le théâtre est l’élément le plus important du site d’Epidaure. Conçu au IV EME siècle avant J-C pour accueillir 6000 personnes, il a été agrandi au II eme siècle av J-C. Sa capacité d’accueil est alors passée à 14000 spectateurs.  Les tremblements de terre de 522 et de 551 ont été terribles, mais le bâtiment a miraculeusement survécu. C’est un des sites grecs le plus visité et nous vous conseillons de vous y rendre le matin.

Le musée archéologique :  le musée est situé entre le théâtre et les ruines. Les pièces magnifiques que contiennent les trois salles sont fort intéressantes.

Le sanctuaire d’Asclépios et la Tholos. Les restes du sanctuaire d’Asclépios sont si vastes qu’il est facile de d’y perdre. En venant du musée, vous croiserez d’abord sur votre droite le Xenon (hôtel) dont il ne reste que des fondations labyrinthiques. Toujours sur votre droite se trouve le gymnase qui comprend
le vestiges d’un odéon construit par les romains. Un peu plus loin sur la gauche se trouvent les ruines du stade dont quelques rangées de gradins et les lignes de départ des athlètes subsistent.
Enfin sur votre gauche vous découvrirez le temple d’Asclépios et le célèbre Tholos (tombeau circulaire) dont la construction est attribuée à Polyclète le Jeune (milieu du IV eme siècle avant J-C), l’architecte dont on a souvent pensé qu’il avait conçu le théâtre. La Tholos possède une magnifique décoration sculptée. A côté du bâtiment circulaire se trouvent les restes de l’Abaton le dortoir où les malades attendaient que le dieu leur révélât en songe le traitement médical à suivre.